Vous êtes ici : Actualités > Actualités CMB

CORONAVIRUS : RECOMMANDATIONS

 

RECOMMANDATIONS AU 25/02/2020

ATTENTION : Les informations transmises par l’Ordre des Médecins évoluent chaque jour, pensez à consulter notre site chaque jour : www.cmb-sante.fr


Le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les recommandations suivantes pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou d’Italie.


Dans les 14 jours suivant le retour :

 

  • Surveillez votre température 2 fois par jour ;
  • Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
  • Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir ;
  • Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;
  • Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées, enfants …) ;
  • Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
  • Evitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).
  • Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...) ;
  • Pour ceux qui ne sont pas éligibles au télétravail, contactez votre médecin traitant et selon ses conseils et prescriptions restez à domicile, durant les 14 jours de potentielle incubation ;
  • Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, compte tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée.

En cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour :

  • Contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou d’Italie.
  • Evitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque,
  • Ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

 

Les voyages vers la Chine sont déconseillés, en cas de départ impératif il est recommandé : 

  • d’éviter tout contact avec des animaux, vivants ou morts ;
  • d’éviter de se rendre sur les marchés où sont vendus des animaux vivants ou morts ;
  • d’éviter tout contact rapproché avec des personnes souffrant d’infection respiratoire aiguë ;
  • de ne pas manger de viande non ou peu cuite ;
  • de se laver régulièrement les mains avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions hydro-alcooliques ;
  • de consulter le site de conseils aux voyageurs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre et toux/difficultés respiratoires) il est recommandé : 

  • de porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes ;
  • d’utiliser des mouchoirs jetables et de bien se laver les mains régulièrement ;
  • lors de son voyage en Chine : de consulter rapidement un médecin localement.

FAQ


Qu’est-ce qu’un coronavirus ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS. Le virus identifié en Chine est un nouveau coronavirus. La maladie causée par ce coronavirus a été dénommée COVID-19.


Quels sont les symptômes de l’infection respiratoire provoquée par le coronavirus COVID-19 ?

En l’état actuel des connaissances, les symptômes principaux sont la fièvre et des signes respiratoires de type toux ou essoufflement.


Y a-t-il des personnes à risque pouvant développer une forme grave de la maladie ?

Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes présentant des pathologies chroniques sous-jacentes (détresse respiratoire, personnes fragiles, âgées…) présentent un risque plus élevé.


Quel est le mode de transmission ?

Les premiers cas recensés sont des personnes s’étant rendues directement sur le marché de Wuhan (fermé depuis le 1er janvier) : l’hypothèse d’une zoonose (maladie transmise par les animaux) est donc privilégiée. La transmission interhumaine est aujourd’hui avérée.


Quelle est le délai d’incubation de la maladie ?

Selon l’état des connaissances scientifiques actuelles, le délai d’incubation du virus est de 14 jours maximum.


Y a-t-il des restrictions de voyage ?

Actuellement, l’OMS, dans le cadre du règlement sanitaire international (RSI), ne recommande aucune restriction de voyage ou de commerce.

Toutefois, dans un contexte évolutif et à titre de précaution, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères déconseille les voyages vers la Chine sauf raison impérative et recommande aux Français - en particulier aux familles - qui vivent en Chine et qui n'ont pas de raisons essentielles d’y rentrer, de se tenir éloignés momentanément du pays et de différer leur retour.

Dans un contexte évolutif et à titre de précaution, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères recommande aux Français - en particulier aux familles - qui vivent en Chine et n'ont pas de raisons essentielles d’y rentrer, de se tenir éloignés momentanément du pays et de différer leur retour.


Quand l’OMS parle de source animale, cela pourrait-il inclure en théorie de la viande ou du poisson cuits et tous types d’animaux ?

Quand la viande est cuite, les virus sont détruits. 


Quels sont les traitements disponibles ?

A ce jour, aucun traitement spécifique n’a été identifié pour ce nouveau coronavirus. Plusieurs traitements, actuellement utilisés dans d’autres pathologies virales, sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le coronavirus COVID-19. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.


Peut-on attraper la maladie par l’eau ?

A ce jour, il n’a pas été rapporté de contamination par l’eau. Cette maladie est à transmission respiratoire et probablement de l’animal à l’homme, mais la source n’est pas encore identifiée.


A partir de quelle distance une personne peut-elle contaminer les autres ?

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc que les contacts étroits avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.


Est-il possible de  mettre à disposition de  la population des masques adaptés  pour se protéger efficacement d’éventuelles contaminations (Transports en  commun, environnement de travail et autres) ?

Le port du masque chirurgical est recommandé pour les personnes qui ont séjourné en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou en Italie, pendant les 14 jours suivant leur retour et pour les malades symptomatiques pour éviter de diffuser la maladie par voie aérienne. 

Le port de ce type de masque par la population non malade et n’ayant pas voyagé afin d’éviter d’attraper le coronavirus COVID-19 n’est pas recommandé et son efficacité n’est pas démontrée. 

Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les "mesures barrières" (tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, porter un masque, se laver régulièrement les mains) sont efficaces.  

Par ailleurs, des masques FFP2 sont à la disposition de tous les professionnels de santé. Il s’agit d’équipements de protection individuelle destinés aux soignants en contact étroit avec un malade confirmé.


Le virus peut-il se transmettre par les fluides sexuels ?

Il n’y a aucun élément en faveur d’une transmission par les fluides sexuels à ce stade.


Est-ce que le coronavirus COVID-19 survit dans le milieu extérieur ? Y’a-t-il un risque avec les objets importés de Chine ?

Au vu des données disponibles sur la survie des coronavirus dans le milieu extérieur (quelques heures sur des surfaces inertes sèches) et compte tenu des temps et conditions de transport avec la Chine, le risque d’être infecté par le nouveau coronavirus en touchant un objet importé de Chine est considéré comme extrêmement faible.

Les mesures d’hygiène standard (lavage des mains, nettoyage de surfaces) sont efficaces. 


Peut-on recevoir sans risque des colis provenant de Chine ?

Concernant les colis provenant de Chine potentiellement touchés par des sécrétions respiratoires, ils sont livrés par bateau, le délai est donc trop long pour la survie du virus, ou par avion où les conditions de transport en soute (air sec) n’est pas favorable à la survie du virus. 


Y a-t-il des mesures particulières pour les médicaments produits en Chine ?

Il n’y pas de restriction particulière concernant l’utilisation des médicaments provenant de la Chine.


Quelles sont les mesures mises à en place à l’aéroport ?

Un accueil spécifique des voyageurs est mis en place aux aéroports de Paris Charles De Gaulle et Saint-Denis de La Réunion pour les vols en provenance de Chine, Hong Kong et Macao.

Cet accueil est assuré par des personnels d’associations agréés de sécurité civile, en lien avec le service médical de l’aéroport renforcé de professionnels de santé médicaux et paramédicaux issus de la réserve sanitaire du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Des masques chirurgicaux et des documents d’information en 3 langues (français, anglais et mandarin) sont remis à tous les passagers pour leur indiquer la conduite à tenir pendant les 14 jours suivant leur retour de Chine, de façon à assurer une détection rapide d’éventuels nouveaux cas de coronavirus sur le territoire. La France dispose de stocks importants de masques chirurgicaux.

Les personnels mobilisés pour cet accueil se tiennent à la disposition des voyageurs pour répondre à leurs interrogations.


Je cherche des informations par téléphone sur le nouveau coronavirus ?

Un numéro vert répond aux questions des Français sur le nouveau coronavirus de 09h00 à 19h00 sept jours sur sept : 0 800 130 000.


Quelles sont les consignes dans les transports en commun en France ?

Il n’y a pas de consignes particulières à ce jour. Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les mesures barrières (tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, porter un masque, se laver régulièrement les mains) sont efficaces.


Quelle est la procédure de prise en charge pour les cas suspects en France ?

Le cas suspect identifié par un professionnel de santé est signalé au 15. Le SAMU se met en lien avec l’infectiologue le plus proche. À l’issue d’un questionnaire, le cas est classé en possible ou exclu. S’il est un cas possible, il est alors pris en charge et isolé dans un service d’infectiologie. Si c’est un cas exclu, il est pris en charge par son médecin traitant, comme habituellement.


Où sont faits les tests et quel est le délai pour établir un diagnostic ?

Le test est réalisé uniquement en cas de suspicion validée par le SAMU et par un infectiologue référent. Il s'agit d'un test de biologie moléculaire spécifique du nouveau virus coronavirus COVID-19. Le délai pour avoir un résultat est entre 3 et 5h.

Le test est réalisé uniquement par les centres nationaux de référence et quelques laboratoires hospitaliers.


Qu’est-ce qu’un cas contact ?

D’après les connaissances disponibles concernant le virus, celui-ci se transmet par des gouttelettes émises par un patient malade, en particulier lors de contacts étroits. Peuvent être considérés comme cas contacts :

  • les personnes ayant partagé le même lieu de vie que le patient malade lorsque celui-ci présentait des symptômes ;
  • des personnes ayant eu un contact direct, en face à face, à moins d’un mètre du patient malade au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion ;
  • les flirts, amis intimes ;
  • les voisins de classe ou de bureau ;
  • les voisins du patient malade dans un avion ou un train, ou les personnes restées dans un espace confiné avec lui (voiture individuelle par exemple). 

Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après ce contact, et se manifestent le plus souvent par de la fièvre, accompagnée de toux.


Comment nettoyer un logement qui aurait été occupé par des personnes infectées par le coronavirus COVID-19 ?

Le coronavirus COVID-19 persiste jusqu’à 3 heures sur des surfaces inertes sèches et jusqu’à 6 jours en milieu humide.

Pour nettoyer et désinfecter un logement occupé par personnes touchées par le coronavirus COVID-19, il est recommandé d’employer les produits de nettoyage et de désinfection classiques : utilisation d’un détergent dans les pièces d’eau (notamment les éviers, lavabos, douches, baignoires et cuvettes des WC), suivi d’une désinfection à l’eau de javel diluée et utilisée selon les indications du fabricant. En cas d’utilisation de gants, privilégier des gants à usage unique, qui devront ensuite être jetés.

Quant aux surfaces dites sèches du logement (meubles, sols, literie, textiles…) le virus ne survit que 3h00, passé ce délai après le départ du cas confirmé, il n’y a plus aucun risque.